GERS Data et le GIE GERS se mobilisent tous les mois pour présenter les dernières données en santé et pharmacie

Analyse et décryptage des données concernant la médecine de ville et l’hôpital, la téléconsulation, la vaccination, les médicaments remboursables, le selfcare, la parapharmacie …

Boulogne-Billancourt, le 11 mars 2021 – Depuis presque un an, GERS Data, filiale de Cegedim et acteur de référence en matière de données et analyses pour le marché de la santé en France et le GIE GERS, groupement pour la réalisation et l’élaboration de statistiques, organisent tous les mois des Ateliers Virtuels afin de partager des données de santé : données hospitalières (Strat’Hop), données de prescription (THIN), données d’achat et de distribution en officines (Sell In, Sell Out,…).

Très engagés aux côtés des autorités de santé (Assurance Maladie, Ministère des Solidarités et de la Santé, DGS, ANSM…), GERS Data et le GIE GERS mettent depuis le début de la crise COVID-19 à travers leurs Ateliers Virtuels, leurs données et analyses à disposition également de l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la santé (industriels, pharmaciens et autres professionnels de santé, presse, …). Grâce au regard éclairé des experts du GERS, ces données permettent à tous, de mieux comprendre et anticiper les tendances et évolutions du secteur de la santé en France.

« Les semaines à venir seront davantage la conséquence des semaines tout juste écoulées que des tendances observées sur l’année ou les années passées. Nos outils, accessibles en temps réel, nous permettent de pallier cette difficulté », indique David Syr, Directeur Général adjoint de GERS Data.

Le 13ème atelier Virtuel du GERS organisé le 9 mars 2021 avec pour thème « Le marché de la santé connaît sa plus forte mutation … et si nous devions repenser les relations entre industriels et professionnels de santé ? » a notamment mis en avant les tendances et données suivantes :

  • L’activité en médecine générale reste toujours en retrait par rapport à l’année dernière : -8% sur les 4 dernières semaines et -7% depuis le début de l’année. Le suivi de l’activité libérale des spécialistes montre quant à lui, un décrochage de certaines spécialités par rapport à l’an dernier, c’est le cas des consultations en Gynécologie (-10%), Pneumologie (-11%), Psychiatrie (-13%) et Rhumatologie (-14%).
  • Les téléconsultations en médecine générale atteignent aujourd’hui un plateau malgré un léger recul sur les dernières semaines.
  • Le profil des premiers patients vaccinés contre la COVID-19 en cabinet de ville avec AstraZeneca : l’âge médian de ces patients est de 60 ans, les ¾ d’entre eux ont plus de 56 ans et seuls 10% des vaccinés ont plus de 65 ans. On note une quasi parité homme (55,2%) / femme (44,8%). Les principales pathologies associées aux patients vaccinés étant : le diabète, l’hypertension et l’asthme.
  • Le trafic officinal est de nouveau dans la turbulence et ce, sur tous les types d’officines.
  • Le marché des médicaments en sell in est en décroissante en ville (-3%) comme à l’hôpital (- 9%) depuis le début de l’année.
  • La décroissance globale du Selfcare (-11% depuis le début de l’année) est notamment due aux produits liés au Rhume/Etat grippal (-60%) ; au Mal de gorge (-47%) et à la Toux (-48%).
  • Les ventes de produits d’hygiène et dermocosmétiques (hors gels hydro-alcooliques) s’essoufflent sur février
    (-7% en volume) comme celles liées à l’univers bébé (-8% en valeur).

Prochain Rendez-vous Online – Mardi 23 mars à 12h00

Focus sur les variations de prix des médicaments et présentation de MEDIPRIM, le nouvel outil de suivi mensuel de l’impact des variations de prix sur le médicament de Gers Data.

Leave a Reply

Your email address will not be published.