SERD : Elior présente sa démarche anti-gaspillage dans les restaurants scolaires

Bilan réussi dans les premières villes pilotes : Lognes, Sedan et Mandelieu, avec une réduction de 27 % des déchets laissés dans les assiettes

Dans le cadre de la SERD, qui a lieu du 16 au 24 novembre, le leader français de la restauration scolaire dévoile ses actions pour une cantine plus respectueuse de l’environnement et notamment pour lutter contre le gaspillage alimentaire et réduire les déchets. En effet, selon l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), chaque repas génère en moyenne 100 à 200 grammes de déchets. Pour faire face à ce gaspillage, Elior propose des actions concrètes et faciles à mettre en œuvre et les a testées dans les restaurants scolaires de trois villes pilotes, Lognes, Sedan et Mandelieu.

La démarche éco-responsable d’Elior pour lutter contre le gaspillage alimentaire

SERD : Elior présente sa démarche anti-gaspillage dans les restaurants scolaires

Afin de favoriser le bien manger et réduire l’empreinte carbone des repas servis dans les restaurants scolaires, Elior a mis en place une offre responsable, en amont de la loi EGalim. Il s’agit d’une démarche globale qui a notamment pour l’objectif de réduire le gaspillage alimentaire et réduire les déchets dans les cantines. En effet, selon les derniers chiffres de l’ADEME, le gaspillage en restauration collective scolaire représente, en France, en grammes et par personne : 120 g dans les écoles élémentaires, 115 g dans les collèges et 100 g dans les lycées.

C’est pourquoi Elior a mis en place huit actions concrètes avec l’aide de diététiciens, nutritionnistes, responsables RSE, développeurs …

Trois villes pilotes, Lognes, Sedan et Mandelieu, ont accepté de tester ces actions proposées par Elior sur une durée de deux à trois mois entre fin avril et début juillet.

Le bilan est positif puisqu’une diminution de 27 % des déchets laissés sur les plateaux a été constatée.

« Dans le cadre de sa stratégie de transition des habitudes alimentaires, Elior a testé plusieurs actions concrètes éco-responsables dans les restaurants scolaires de trois villes pilotes. L’objectif était de faire prendre conscience aux enfants et au personnel encadrant du contenu des assiettes, de la taille des portions, de leur appétit… pour leur permettre de porter un autre regard sur leurs habitudes alimentaires et de les faire évoluer.Nous nous réjouissons des résultats encourageants des tests ainsi réalisés. Notre ambition est désormais de pérenniser ces actions et de les étendre à de nouveaux établissements », indique Aurélie Stewart, responsable RSE d’Elior.

L’exemple réussi de la ville pilote de Lognes (77)

La ville de Lognes a accepté d’être une ville pilote pour tester les actions responsables d’Elior dans ses cantines scolaires.

Cinq écoles élémentaires (du CP au CM2) de la ville, soit 750 enfants chaque jour, ont participé au test sur une période de deux mois du 3 mai au 5 juillet.

Parmi les actions sélectionnées :

SERD : Elior présente sa démarche anti-gaspillage dans les restaurants scolaires

Une communication visuelle accompagnant cette démarche d’Elior a été mise en place dans les écoles pour sensibiliser les enfants, leurs parents ainsi que les animateurs et agents de restauration ainsi qu’une formation spécifique pour le personnel.

Une diminution significative de 27 % des déchets laissés sur les plateaux a été enregistrée via des pesées. Le poids des déchets est passé de 79 g à 53 g (comprenant les déchets inévitables comme par exemple les pots de yaourt).

« La ville de Lognes est très concernée par les enjeux de développement durable. C’est donc avec enthousiasme que nous avons souhaité devenir une ville pilote et tester les actions responsables proposées par Elior dans nos cantines. Le bilan est positif et nous nous réjouissons des résultats obtenus en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire. Nous avons d’ailleurs décidé de poursuivre ces actions au-delà du la période de test. Aujourd’hui, nous continuons cette démarche responsable avec Elior et souhaitons même aller plus loin avec d’autres types d’actions. Nous réfléchissons notamment à la valorisation des déchets», indique André Yuste, maire de Lognes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.