Secteur du BTP : 2021 sera l’année de tous les challenges

Après une année frappée par la Covid-19, où le secteur du BTP ne s’en est pas trop mal sorti, 2021 sera l’année de tous les challenges

Expertise de Franck Le Tendre, PDG de Finalcad

La crise du Covid a eu de lourds impacts sur tous les secteurs de l’économie aux quatre coins du monde, celui du BTP n’a pas fait exception.

Le premier confinement a été particulièrement violent en France. L’hexagone a été l’un des rares pays à mettre totalement à l’arrêt l’ensemble de ses chantiers, avec la problématique de leur fermeture impliquant leur sécurisation mais également de leur réouverture dans le respect de nombreux protocoles sanitaires nécessaires mais inévitablement contraignants. A quoi se sont ajoutés d’autres freins comme par exemple la suspension temporaire de la délivrance de permis de construire.

Ce contexte a conduit la France à se retrouver derrière l’Allemagne et les pays nordiques en termes de PIB.

La deuxième vague a eu des conséquences moins importantes puisque le secteur était mieux préparé avec une baisse de l’activité de 24% au second trimestre contre 15% sur l’année.

Aujourd’hui, on ne peut que constater que les retards accumulés se rattraperont difficilement, que les surcouts liés à la mise en place de nouveaux protocoles sanitaires ont réduit les marges et que la trésorerie des entreprises du secteur a été très largement entamée pour tous les acteurs, fragilisant leur activité. Mais, si le niveau de stress des dirigeants reste toujours très haut, il faut cependant retenir certains points positifs et surtout tirer des leçons pour cette nouvelle année qui commence.

Le BTP a su résister à la crise et s’adapter :

> Les artisans ont pu continuer leur activité et maintenir un certain niveau d’exploitation. Les majors ont quant à elles su résister grâce à la diversification de leurs activités.

> En ce début d’année, les carnets de commande sont pleins.

> L’emploi a été préservé : il n’y a pas de suppression d’emploi prévue et le secteur continue de recruter.

> Plan de relance du Gouvernement le BTP : Près de 7 milliards d’euros sont mobilisés pour la rénovation énergétique des bâtiments et la relance de la construction durable.

4 milliards pour la rénovation des bâtiments publics (écoles, université, etc.) et 2 milliards pour les ménages via Maprimerénov’, accessible sans plafond de revenus, à partir du 1er janvier 2021. Sont également prévus 500 millions d’euros pour la rénovation énergétique du parc social, 200 millions d’euros pour le parc des PME/TPE et 100 millions d’euros pour la rénovation des structures d’hébergement d’urgence.

2021, l’année de tous les challenges

Si 2020 a été une année difficile à bien des égards, elle a permis aux acteurs du secteur du BTP/construction de réfléchir et de se poser les bonnes questions pour permettre de maintenir ou de reprendre leur activité. Une réflexion a été engagée sur les nouvelles formes de travail prenant en compte les restrictions et contraintes imposées par la Covid-19. Les entreprises se sont tournées massivement vers le mode collaboratif particulièrement adapté et donc ont fait appel au digital, solution efficace, dans un contexte de distanciation sociale, pour répondre aux problématiques liées aux conditions d’accès et au pilotage des chantiers, ainsi qu’à la collaboration entre équipes. Cela a été un déclic pour de nombreux acteurs, des barrières sont tombées changeant les habitudes fortement ancrées dans le secteur du BTP. Les entreprises semblent prêtes plus que jamais à la transformation digitale.

L’année 2021 se présente comme une année « challengeante », il va falloir redonner confiance aux entrepreneurs et arriver à retrouver un rythme de croissance d’avant la crise. Il y de nombreux beaux projets et les perspectives sont bonnes notamment concernant les travaux de rénovation, les infrastructures, les travaux publics.

Leave a Reply

Your email address will not be published.