Responsabiliser les marques et leurs intentions sur le marketing d’influence

Le marketing d’influence a connu une croissance vertigineuse au cours des trois dernières années… Cependant, le secteur en plein essor a besoin d’une plus grande transparence et d’une plus grande responsabilisation !

Cette nouvelle industrie a malheureusement un problème avec les fake followers : certains influenceurs achètent des followers, ce qui affecte souvent l’EMV (Earn Media Value) et donc le tarif de la collaboration avec une marque. Certains influenceurs utilisent également des robots pour partager et regarder du contenu, ce qui augmente le nombre de vues et peut faire aussi grimper le prix. La rumeur dirait que 40 % des personnes influentes ont été impliquées dans ce genre « d’affaire » à un moment donné. Ce constat est corroboré par Points North Group, qui a constaté que les fake followers représentent environ 20 % de l’audience des influenceurs de niveau intermédiaire, c’est-à-dire ceux qui comptent entre 50 000 et 100 000 followers.

Donc payer pour travailler avec des influenceurs sur la base d’indicateurs tels que le nombre de followers et les impressions n’est pas le meilleur moyen pour les marques d’évaluer la valeur qu’elles obtiennent du marketing d’influence. Ce sont des metrics datées de l’époque où un million de vues sur YouTube était quelque chose de remarquable.

Une stratégie d’influence rondement menée est plutôt une question d’influenceurs authentiques créant des contenus qualitatifs conçus pour leur public très engagé et en adéquation avec l’ADN de la marque en question. Par conséquent, notre responsabilité en tant qu’agence est de concevoir des campagnes d’influence en fonction d’objectifs commerciaux et d’un ROI solide. Par exemple, une activation conçue pour le Netlinking avec des liens traçables, des taux de clics réels et des metrics SEO. Ou encore une activation basée sur le parrainage où les influenceurs touchent un variable pour chaque coupons brulés, etc.

Mais nous avons besoin de transparence de la part des influenceurs, des marques et des partenaires, tels que les plateformes qui hébergent les influenceurs. Encore une fois, nous aussi en tant qu’agence, devons être avant-gardiste de cette quête de transparence : nos clients doivent se sentir en confiance !

Leave a Reply

Your email address will not be published.